Elément fonctionnel, c’est aussi un élément de décoration de votre intérieur à part entière

L'escalier des combles

Si vous avez des enfants, plus question d’utiliser une simple échelle de meunier pour accéder à vos combles ! Et encore moins quand vous aurez quelques années de plus. Il faut donc envisager d’installer un escalier digne de ce nom.

Les types d'escalier

Élément fonctionnel, c’est aussi un élément de décoration de votre intérieur à part entière. Les solutions ne manquent pas,
reste à choisir la votre :

Escalier droit le long d’un mur.

Escalier tournant (colimaçon). Eviter d < 1.20 m.

Escalier 1 ou 2 quart tournant posé en angle de pièce.

Escalier courbe.

Escalier hélicoïdal, pouvant même venir prendre place au centre.

Escalier escamotable.

Escalier cloisonné …

Les escaliers courbes, en bois moulé, métal, maçonnerie coffrée, sont très décoratifs, mais onéreux. Ils sont systématiquement réalisés sur mesure.

Les escaliers hélicoïdaux sont « à vis », assemblées en spirale sur un axe vertical. Ils occupent peu d’espace, mais sont peu pratiques si vous devez monter ou descendre fréquemment des objets encombrants.

Nous ne gérons nous même que les escaliers bois (fabrication en usine, modèles de catalogues ou « sur mesure » à partir de nos plans). Pour les autres types d’escalier (métal, marbre…) il deviendra nécessaire de prendre contact avec un fabricant de votre choix.

Sachez dès maintenant que la pose de l’escalier ne se fait qu’en fin de chantier, afin qu’il ne gêne pas l’acheminement des matériaux (voire de l’ameublement) durant les travaux, et aussi afin qu’il ne soit pas inutilement abîmé. Durant les travaux, c’est une échelle qui est employée pour accéder aux combles.

 

La cage d'escalier

L’emplacement de l’escalier doit être déterminé avec soin (quand ce choix est possible), tant pour la (les) pièce(s) du haut que pour celle en dessous où il sera implanté. La trémie (ou «chevêtre ») que vous devrez ouvrir à l’étage et l’échappée en haut de l’escalier supprimeront autant d’espace disponible dans vos combles. L’accès à l’escalier peut être la cause de déplacements gênants dans la pièce. « échappée » : hauteur libre entre la ligne de foulée et le dessous du plafond ou tout autre obstacle au déplacement situé au dessus de vous. Elle doit permettre le passage d’une personne de 1m90 debout. Attention : dans un comble, la pente du toit peut rendre le débouché de l’escalier difficile (vous risquez de vous cogner la tête !). Il faut en tenir compte dans votre compromis entre giron et hauteur / nombre de marches. Il est important de penser cette arrivée en haut de la dernière marche, afin de ne pas être obligé de baisser la tête (1m80 minimum). Il faut en particulier s’en méfier quand l’escalier débouche sous un rampant. Il faut aussi prévoir un dégagé minimum de 70 ou 80 cm tant en haut qu’en bas de votre escalier.